lundi 23 novembre 2015

Blitz T1, Black Out, Connie Willis

Résumé :

En 2060, l'histoire n'a plus rien d'une discipline poussiéreuse. Grâce à la maîtrise du voyage dans le temps, les chercheurs de l'université d'Oxford se rendent fréquemment dans le passé, au plus près des événements qu'ils étudient - la guerre de Sécession, l'attaque de Pearl Harbour, les attentats du World Trade Center - pour collecter des données toujours plus précises. Mais à trop vouloir s'approcher du feu de l'action, on finit par s'y brûler. C'est ce qu'apprendront à leurs dépens les jeunes historiens envoyés au cœur de l'horreur de la Seconde Guerre mondiale. Car à Londres, en 1940, les bombes nazies n'ont plus rien d'une abstraction.



Avis :

J’avais acheté ce titre il y a plus de trois ans lors d’une opération petit prix de Bragelonne. J’avais prévu de le lire dans le cadre du challenge Retour Vers Le Futur, et puis j’ai trop traîné, à quelques jours près, c’était trop tard. Je raconte ma vie, tu te demandes, lecteur, où je veux en venir. Eh bien, tout ça pour dire que j’avais très envie de lire ce livre : les voyages dans le temps, j’y ai pris goût.

Me voici donc propulsée en 2060. Les voyages dans le temps y sont monnaie courante et les historiens se rendent sur les théâtres des grands évènements pour mieux étudier certaines périodes. Je m’attendais donc à voyager dans le temps, à ce que les historiens découvrent un élément nouveau, changent le cours de l’Histoire ou que sais-je. Que nenni (oui, j’ai ressorti une vieille expression qui sent la naphtaline), le plus gros du livre se déroule en 1940 au moment du Blitz. Et le roman va surtout décrire le quotidien des londoniens à cette période. En cela, il est très réussi, mais ce n’est pas du tout ce que j’étais venue chercher, je voulais voyager dans le temps, pas suivre un cours d'histoire ! Sans compter que je ne suis pas franchement convaincue par l’écriture de l’auteur, vous comprendrez que Black Out a vraiment été une grosse déception. Le livre ravira ceux qui aime l’Histoire, particulièrement cette période, mais moi je suis bien passée à côté…


8 commentaires:

  1. Le Voyage de Simon Morley n'est pas non plus pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf, j'avais envie de le lire aussi :P

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup le synopsis de ce livre, et puis j'aime beaucoup l'histoire et pas trop les voyage dans le temps, peut-être que je serai séduite ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je pense qu'il devrait te plaire ;)

      Supprimer
  3. Oups... Effectivement, la rencontre n'a pas eu lieu. C'est vrai que le voyage temporel n'est pas la thématique centrale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'en suis rendu compte, mais un peu tard :P

      Supprimer
  4. Je comprends pour l'écriture, qui a tendance à s'appesantir sur les impressions des protagonistes, mais en revanche,malgré une fin décevante (à cause des enjeux), le montage temporel est fascinant et la description d'un quotidien terrifiant est captivante. Dommage pour toi. Tu n'en as pas lu d'autre de Willis ?

    RépondreSupprimer