mercredi 2 décembre 2015

Nous, les morts T1 - Les Enfants de la peste, Darko Macan

Résumé :

XVIe siècle, l'Europe est victime d'une épidémie qui transforme les hommes en zombies. 500 ans plus tard, de l'autre côté de l'océan, le peuple aztèque, préservé des menaces de la colonisation, a continué de se développer. Son seul lien avec l'Europe, un groupe d'hommes étranges arrivés en bateau peu de temps après l'épidémie. La survie surprenante de ces derniers intrigue l'empereur aztèque. Il décide d'envoyer une expédition pour comprendre ce mystère



Avis :

Une uchronie zombie ? Je fonce ! Et c’est ainsi que je me retrouve à lire ce premier tome de Nous, les morts. À ma droite, une Europe médiévale ravagée par la peste zombie, adieu le repos éternel et le progrès de la société. À ma gauche, les Incas, dont la civilisation n’a, ici, pas été anéantie, ont vent d’une fontaine de jouvence de l’autre côté de l’océan, des zombies s’étant échoués sur leurs côtes, sûrement charriés par les courants, il y a des centaines d’années. La perspective de la vie éternelle va pousser une poignée de sud-américains à rallier l’Europe afin de  pouvoir, eux aussi, défier la mort.


Alors, oui, mais en fait, non. Sur le papier, cette BD a beaucoup d’atouts et aurait pu me plaire. Sauf qu’en fait, pas du tout. Je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire, que j’ai trouvée un peu courte, et la façon dont les travers de l’homme sont pointés du doigt manque de subtilité. J’aurais sans doute pu m’en accommoder, et lire un deuxième tome pour affiner mon ressenti, si le graphisme m’avait plu. Hélas, on est loin du compte, le dessin ne m’a absolument pas convaincue, pour faire simple, j’ai trouvé tout cela bien moche. Pour toutes ces raisons, je n’irai pas plus loin dans cette série, qui saura en convaincre d’autres.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire