vendredi 22 janvier 2016

La vie inachevée d'Addison Stone, Adele Griffin

Résumé :

Addison Stone est morte dans des circonstances mystérieuses : suicide ou meurtre ?
L’auteure endosse le rôle d’une journaliste qui veut faire la lumière sur la fin tragique de cette étoile filante. Tour à tour, elle interroge toutes les personnes qui ont croisé la route d’Addison : parents, professeurs, meilleure amie et ex-petits amis vont nous livrer leur portrait de la jeune artiste et de sa vie...
Ce portrait troublant est magnifiquement servi et enrichi par une iconographie foisonnante et une mise en page entièrement en quadrichromie.


Avis :

Je ne sais pas trop quoi penser de ce livre une fois refermé...

Incontestablement, l’objet est beau et intéressant avec sa reliure en carton rigide et ses illustrations à l’intérieur. Photos, reproductions de tableaux, coupures de presse, le livre recense les éléments de la vie d’Addison Stone, jeune artiste disparue trop tôt. Il repose en fait sur l’interrogation suivante : la mort de la jeune femme est-elle un suicide ou un meurtre ?


L’auteur se fait journaliste et rembobine le fil de la vie d’Addy pour mieux nous l’exposer à travers les témoignages de ses proches. La présence de toutes les photos donne une impression d’authenticité, si bien qu’on finit presque par oublier que la biographie de la jeune fille est totalement fictive. Après, à part le fait que l’objet livre est vraiment sympa et bien foutu, est-ce que ça vaut le coup de le lire ? Eh bien, je ne sais pas trop. C’est bien écrit, certes, original, sans conteste, mais au final je n’ai pas vraiment été séduite par d’histoire d’Addy, dont je ne me suis pas sentie proche. On découvre une ado rebelle qui se révèle artiste, trop vite propulsée sous les feux de la rampe, adulée par tous, à qui on passe tous ces caprices, sans doute pour ça que je n’ai pas adhéré plus que ça au personnage. Après, l’enquête est très bien faite, les témoignages croisés sont intelligemment retranscrits, mais je suis restée en dehors, davantage intéressée par le concept que pas le contenu. À lire pour se faire sa propre opinion.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire