mercredi 23 mars 2016

Jeu d'indulgence, Jennifer Armentrout

Résumé :

À 21 ans, Calla, ex-reine des concours de beauté, porte les cicatrices d'une tragédie qu'elle préfère taire... De profondes blessures qu'elle sait dissimuler mieux que personne, notamment à son cercle d'amis le plus proche. Or, lorsqu'elle apprend que sa mère s'est volatilisée avec ses économies, le vernis menace de s'écailler. De retour dans sa ville natale, la jeune femme a la surprise de découvrir un certain Jax derrière le bar que tient habituellement sa mère. Dès lors, ce dernier s'impliquera corps et âme dans la quête de Calla. Reste à savoir s'il sera capable de la percer à jour...


Avis :

Calla revient dans sa ville natale pour régler des questions importantes avec sa mère. Quand elle se rend dans le bar que tient cette dernière, Jax, le barman, lui apprend que Mona a disparu depuis plusieurs semaines. Sans le sou, Calla décide de s’installer dans la maison de sa mère et de travailler comme serveuse au bar, en attendant de retrouver Mona. Cette situation pourrait ressembler à une punition s’il n’y avait pas le beau Jax…

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu une romance qui m’enthousiasme tant. D’habitude, même si j’apprécie ma lecture, je ne suis pas prête à renoncer à mon sommeil pour avancer dans l’histoire (une romance, on connaît d’avance le déroulement, et mes heures de sommeil sont précieuses !). Là, oui.

Les personnages font toute la saveur de ce roman. Calla, malmenée par la vie qui se débat pour s’en sortir et est de nouveau rattrapée par les frasques de sa mère, est une jeune femme touchante, de celles avec qui on a envie d’être amie pour la soutenir. En revanche, on n’a pas envie d’être ami avec Jax, cet archétype de l’homme parfait donne envie d’être bien plus ^^ Leur histoire se noue en douceur, ils prennent le temps et, malgré quelques soubresauts dus à Calla (en même temps, comment lui en vouloir d’avoir du mal à faire confiance ?!), leur romance est presque idyllique. Les rebondissements plus ou moins mafieux sont plutôt pas mal intégrés à l’histoire, même si la résolution des problèmes est un peu facile, j’ai bien aimé cet aspect-là du roman aussi.
La plume de l’auteur est toujours aussi fluide, je suis de plus en plus fan de ce qu’elle fait.


En résumé, si vous avez envie d’une jolie romance pas trop guimauve et sans scène de sexe toutes les deux pages, n’hésitez pas à vous procurer Jeu d’indulgence


2 commentaires:

  1. Il faut vraiment que je lise Jeu d'indulgence. J'ai adoré les deux précédents, avec une grosse préférence pour Jeu de patience.

    RépondreSupprimer