mercredi 9 mars 2016

Le carnaval aux corbeaux, Anthelme Hauchecorne

Résumé :

Ludwig grandit à Rabenheim, un petit bourg en apparence banal. Claquemuré dans sa chambre, il s'adonne au spiritisme. À l'aide d'une radio cabossée, il lance des appels vers l'au-delà, en vue de contacter son père disparu. Jusqu'à présent, nul ne lui a répondu… Avant ce curieux jour d'octobre. Hasard ? Coïncidence ? La veille de la Toussaint, une inquiétante fête foraine s'installe en ville. Ses propriétaires, Alberich, le nabot bavard, et Fritz Frost, le géant gelé, en savent long au sujet du garçon. Des épreuves attendent Ludwig. Elles seront le prix à payer pour découvrir l'héritage de son père. À la lisière du monde des esprits, l'adolescent hésite… Saura-t-il percer les mystères de l'Abracadabrantesque Carnaval ?


Avis :

Tout d’abord, un grand merci à Anthelme Hauchecorne et aux Éditions du Chat Noir pour m’avoir offert de lire ce livre.

Anthelme Hauchecorne flirte ici avec le folklore germanique, que je ne connais que très peu, et offre un univers riche, original, truffé de références et envoûtant. C’est ainsi que le lecteur fait la connaissance Ludwig Poe, treize ans, qui découvre une lettre que lui a laissé son père, disparu depuis tout ce temps. Ludwig va ainsi, avec l’aide de son ami Gabriel Grimm, remonter sa piste et pénétrer un monde fantastique mais très sombre. La semaine de Tottenwoch (Halloween), un bien étrange carnaval vient s’installer à Rabenheim, amenant avec lui de nombreuses réponses.


Roman d’initiation très visuel à la Burton, Le Carnaval aux corbeaux est un véritable bijou, tant par son texte que par ses illustrations signées Loïc Canavaggia et Mathieu Coudray. Le lecteur est totalement immergé dans cette ambiance étrange et effrayante. Il faut dire que ce carnaval éveille les frayeurs cachées de certains par rapport au cirque, ces peurs sous-jacentes relayées par l’imaginaire collectif. Et ça fonctionne très bien, la tension est omniprésente, le lecteur tourne les pages avec un délice teinté d’appréhension. Je vous invite chaudement à découvrir cet ouvrage envoûtant qui ne ressemble à nul autre. 



2 commentaires:

  1. Wow, ça me donne terriblement envie, merci bien pour la découverte!
    En plus je ne connaissais pas cette maison d'édition et les autres titres ont l'air pas mal du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui cette ME a des titres bien sympas :)

      Supprimer