mardi 12 avril 2016

Jack Barron et l'éternité, Norman Spinrad

Résumé :

À ma gauche, Jack Barron, présentateur vedette, empêcheur de tourner en rond et pourfendeur des injustices en prime time devant cent millions de téléspectateurs. A ma droite, Benedict Howards, industriel tout-puissant qui règne sur la finance, la politique et les médias. Avantage Howards, qui dispose du bien le plus précieux, celui auquel personne, si intègre soit-il, ne peut résister : le secret de l'immortalité. Personne sauf Jack l'incorruptible, qui n'est pas près de la fermer...


Avis :

Jack Barron est le présentateur d’une émission de télévision. Populaire, il est aussi le poil à gratter des politiques, tant et si bien que l’un d’eux tente de l’acheter avec une offre plus qu’alléchante : l’immortalité.

Critique acérée du pouvoir des médias et de leurs accointances avec le monde politique, Jack Barron et l’éternité est un roman toujours très actuel. La corruption des politiques assoiffés de pouvoir, les journalistes obséquieux, la télévision qui sert la soupe à ceux qui sont de l’autre côté de l’écran, tout cela trouve un écho douloureusement réaliste dans notre société. Au milieu de tout cela, Jack Barron, l’impertinent, l’incontrôlable, l’incorruptible présentateur vedette se voit proposer un marché difficile à refuser en vue d’acheter son silence. Est-ce que tous les hommes ont un prix ? Suffit-il de le trouver ? Peut-on garder son indépendance envers et contre tout ? La morale est-elle modulable en fonction du prix qu’on est prêt à payer ? Ce livre soulève beaucoup de questions éthiques et morales sur la société de l’image. Tout cela est très dérangeant, d’autant que très réaliste plus de 45 ans après la publication du roman.
Si le propos est très intéressant et prenant, le style de l’auteur est pour le moins particulier, avec un ton très télévisuel (Imaginez Jean-Pierre Foucault qui vous fait la lecture façon Sacrée Soirée, vous aurez une bonne idée de ce que je veux dire) qui m’a dérangée à force, même si le ton est très juste. Néanmoins, je vous encourage à vous plonger dans ce roman très intelligent.



1 commentaire:

  1. Un très grand écrivain de SF, acerbe et souvent brillant.

    RépondreSupprimer