lundi 9 mai 2016

Archie Sheridan T1 - Au coeur du Mal, Chelsea Cain

Résumé :

Gretchen Lowell est une beauté fatale. Au sens littéral. L'inspecteur Archie Sheridan a traqué pendant dix ans cette redoutable tueuse qui a fait plus de 200 victimes. Il connaît bien ses méthodes, gravées en lui pour toujours - sa poitrine porte la cicatrice en forme de cœur que Gretchen a dessinée avant de lui administrer une injection mortelle. Personne ne sait pourquoi elle l'a ranimé. Ni pourquoi elle a appelé les secours, et les a attendus calmement, provoquant ainsi sa propre arrestation.
Deux ans plus tard, Gretchen est en prison mais Archie n'est pas libre pour autant. Seules ses pilules lui permettent de tenir, rien ne sera plus jamais comme avant. Et la relation malsaine qu'il entretient avec son ancienne tortionnaire le trouble bien plus qu'il ne veut se l'avouer...
Quand un nouveau serial killer survient, l'inspecteur est rappelé sur le devant de la scène. Mais cette fois pas de tête-à-tête entre Archie et le tueur, car une jeune journaliste passionnée est de la partie - tout comme Gretchen, qui, tapie dans l'ombre de sa cellule, est plus dangereuse que jamais...


Avis :

Je ne vais pas revenir sur l’histoire, la quatrième de couverture est suffisamment explicite.
Le lecteur découvre donc un flic abîmé physiquement, dépendant de sa Vicodine et autres médicaments, et psychologiquement ce n’est pas mieux, il entretient une relation malsaine avec la tueuse en série qui a failli le tuer, il l’a même préférée à sa propre femme, dont il est maintenant divorcé. Après un long arrêt de travail censé lui permettre de se reconstruire, Archie Sheridan est rappelé pour une enquête portant sur des enlèvements et meurtres de jeunes filles. Pas vraiment rétabli, l’enquêteur va néanmoins se lancer dans cette enquête. Et, en fait, ce tome ne porte que peu sur l’enquête en cours, mais beaucoup plus sur la découverte de la personnalité d’Archie en revenant sur le calvaire que lui a fait subir Gretchen Lowell et la relation particulière qui les unit désormais. L’auteur choisit de dresser le profil psychologique détaillé de son personnage, au détriment de l’enquête qui passe au second plan, n’étant qu’un prétexte pour remettre en selle l’inspecteur Sheridan. L’ensemble n’est pas désagréable à lire, mais le parti pris de l’auteur est assez déstabilisant, sortant du schéma classique du thriller. Maintenant, le contexte étant posé, j’ai bien envie de lire le tome suivant qui, je l’espère, aura une vraie enquête au centre du roman.



3 commentaires:

  1. Je suis intriguée... Pourquoi pas le lire à l'occasion.

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi je suis intriguée surtout que j'en ai jamais entendu parlé...

    RépondreSupprimer
  3. Bon alors j'ai lu le tome suivant, c'est trop mou pour moi. En Pochetroc ou en bibliothèque, mais pas forcément à acheter pour le découvrir :P

    RépondreSupprimer