jeudi 12 mai 2016

Mousseline la sérieuse, Sylvie Yvert

Résumé :

Née en 1778, Marie-Thérèse Charlotte de France, fille de Louis XVI et Marie-Antoinette, avait un destin tout tracé, à commencer par une enfance heureuse et dorée au Château de Versailles, régie par une éducation stricte et raffinée. Mais les tourments et tumultes de la Révolution couvent...jusqu'à la fatidique prise de la Bastille. Dès lors la vie de Mousseline la Sérieuse – surnom affectueux de sa mère – sera une tragédie racinienne faite d'errance et de malheurs. Son père, sa mère, sa tante et ses amis : guillotinés. Ses frères et sa sœur : morts. Elle-même est emprisonnée trois ans et demi, dont un an d'isolement total durant lequel elle ignore la mort de ses proches. Elle est par la suite condamnée deux fois à l'exil. Fille, sœur, nièce et belle-fille des trois derniers rois de France, elle traversera trois révolutions, deux restaurations et sera l'espace de quelques minutes Reine de France. Pourtant, elle n'aura de cesse de rêver jusqu'à son dernier souffle de son pays, la France, et de la reconquête du trône.
Personnage méconnu et fascinant de l'Histoire de France, Mousseline la Sérieuse est le journal imaginaire d'une femme fière et digne marquée par le sceaux de l'opprobre, mais qui jamais ne renonça à faire éclater sa vérité. Une nouvelle lecture passionnante de ce pan pourtant bien connu – croit-on ? – de notre histoire.


Avis :


Je suis fascinée par le destin de Marie-Antoinette, et de Louis XVI dans une moindre mesure, depuis des années, j’ai beaucoup lu sur leur histoire (je vous recommande le livre de Stephan Zweig à ce propos, incontournable) et je connaissais donc le destin de Madame Royale dans les grandes lignes, aucun ouvrage parlant d’elle n’étant vraiment entré dans son intimité. C’est maintenant chose faite avec Mousseline la sérieuse de Sylvie Yvert, biographie romancée basée sur les mémoires de Marie-Thérèse Charlotte de France et de ses contemporains l’ayant côtoyée. De sa jeunesse dorée à Versailles à son exil en Autriche, en passant par son emprisonnement au Temple, rien n’est épargné à cette femme qui a vu ses parents tout perdre en pensant bien faire en composant avec les révolutionnaires, compromis qui ne leur ont pas sauvé la tête… Difficile de ne pas faire preuve d’empathie pour ce personnage emblématique qui a enduré mille souffrances au cours de sa longue vie. Sylvie Yvert nous invite à pénétrer dans l’intimité de cette figure de l’histoire et le lecteur ne peut que s’attacher à elle, fasciné par son courage, sa ténacité et sa force de caractère. Personnellement, je me suis régalée avec cette lecture, celle qui aura été Reine de France pendant vingt minutes me passionne autant que sa mère et je vous recommande chaudement de découvrir son histoire.


4 commentaires:

  1. Je vois beaucoup d'excellentes chroniques sur ce livre ! Je pense que s'il sort en poche, j'aurais bien du mal à résister... Si tu aimes les destins des reines de France, je te conseille l'excellente saga de Simone Bertière, dont le dernier des six tomes est consacré à Marie-Antoinette :)

    RépondreSupprimer
  2. Je lis rarement des romans historiques ou mêmes livres d'histoires, je préfère regarder les documentaires à la TV :-P Mais tu arrives à me convaincre, je vais le mettre dans ma wish.

    RépondreSupprimer