mardi 24 mai 2016

[Podcast] Bienvenue à Valnuit - Welcome to Night Vale

Résumé :

Émission de la radio municipale de la commune fictive de Valnuit, un bled paumé dans la diagonale du vide, une ville où vos plus folles théories du complot seraient réelles. Chaque mois, Émile Pellerin vous en apporte les dernières nouvelles. 


Avis :

C’est grâce à Siana que je me suis penchée sur cette fiction radiophonique, dont j’avais déjà entendu parler lors de la sortie du livre chez Bragelonne, mais sans creuser le sujet. Vous pourrez trouver ici l’adaptation française et bénévole du podcast américain, à raison d’un épisode par mois (quinze sont déjà disponibles). La voix envoûtante d’Émile (Cecil en V.O.) raconte à ses auditeurs le quotidien surréaliste de la petite ville de Valnuit, avec sa police secrète municipale, ses anges qui n’existent pas ou son parc à chiens dont il ne faut pas parler et encore moins s’approcher. Vous l’aurez compris, rien n’est normal à Valnuit selon nos critères et c’est tout le charme de ce podcast absurde et très drôle, mais parfois inquiétant, sombre ou cynique. Rééducation douloureuse des contrevenants, figures encapuchonnées, sacrifices humains pour nourrir les loups ou loterie obligatoire, la vie d’un Valnuitain n’est pas très drôle, et la démocratie semble avoir eu du mal à s’imposer, on sent la critique sous-jacente. On trouve un petit goût de Twin Peaks au programme, la même ambiance s’en dégage, si vous connaissez la série vous voyez sans doute de quoi je veux parler (et vous avez maintenant envie d’écouter le programme parce que j’ai titillé votre curiosité). À tout cela s’ajoute un bulletin météo sous forme d’un morceau de musique d’un groupe indépendant à chaque épisode, et il y en a pour tous les goûts, mon préféré étant celui de l’épisode 6 : StraitJacket de Ray Mond (ça vous fait une belle jambe de le savoir, hein ?). C’est donc un petit coup de cœur pour cette série radiophonique originale et barrée, j’ai d’ores et déjà commencé le bouquin.


Comme dirait Émile, je cite : Restez calmes et enfuyez-vous en hurlant.


2 commentaires:

  1. J'ai commencé à suivre ce podcast l'été dernier (avec la frustration du peu nombre d'épisodes sortis), j'ai adoré dès les premières minutes aussi bien la voix d'Émile que les nouvelles données ;) Du coup, je me suis fait plaisir à m'offrant le roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben j'ai lu le livre aussi, c'est le même esprit, mais à lire sans la voix d'Emile, je trouve que ça ne rend pas pareil.

      Supprimer