mercredi 29 juin 2016

Les gens de Dublin, James Joyce

Résumé :

" Jamais peut-être l'atmosphère d'une ville n'a été mieux rendue, et dans chacune de ces nouvelles, les personnes qui connaissent Dublin retrouveront une quantité d'impressions qu'elles croyaient avoir oubliées. Mais ce n'est pas la ville qui est le personnage principal (...) ; c'est un portrait, ou un groupe, ce sont des individualités bien marquées que Joyce se plaît à faire vivre. Nous en retrouverons du reste quelques-unes, que nous reconnaîtrons, autant à leurs paroles et à leurs traits de caractère qu'à leurs noms, dans ses livres suivants.


Avis :


Dans ce recueil publié en 1914, James Joyce dépeint ici la vie ordinaire de Dublinois anonymes, avec comme constante un certain pessimisme qui se dégage de l’ensemble. Pour moi, Ce roman se rapproche de Madame Bovary de Flaubert dans le sens où je me suis demandée ce que je venais faire là, à la nuance que j’ai davantage de maturité (et c’est un euphémisme) et ai pu davantage apprécier l’œuvre en passant en mode analyse. Et je n’ai pas eu envie de m’énucléer à la petite cuillère cette fois-ci, ce qui est un progrès en soi. Néanmoins, je ne peux pas dire que j’y ai pris du plaisir, je suis contente de l’avoir lu pour ma culture personnelle, mais ça s’arrête là. J’ai lu quelque part que ce livre permettait de mieux appréhender l’atmosphère dublinoise, c’était sans doute vrai à l’époque de la publication, mais pour moi on est tellement loin de ce que j’ai pu découvrir de la capitale Irlandaise que j’ai eu envie de poser le bouquin et de sauter dans un avion. Je l’ai lu, j’ai vaincu, on m’y reprendra plus.


4/15

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire