vendredi 24 juin 2016

Zombie USA T1 - Ohio, Scott Kenemore

Résumé :

Après avoir trouvé la mort dans un accident de voiture, Peter Mellor renait sous la forme d’un mort vivant doté d’intelligence (mais amnésique). Alors que la société s’écroule autour de lui, cet ancien professeur de l’Ohio va vite comprendre que la vie de zombie n’est pas toujours rose. Les humains, quelque peu réfractaires à ses nouvelles inclinaisons, essayent de le tuer dès qu’ils le peuvent. Et son addiction à la matière grise ne le rend pas très populaire auprès de ses anciens amis. Pour ne rien arranger, Peter découvre que sa mort n’était pas accidentelle. Il décide de mettre sa nouvelle vie à profit et de résoudre son propre meurtre.


Avis :

Le roman s’ouvre sur Peter Mellor, victime d’un accident de voiture et devenu amnésique à son réveil. À l’aide des papiers qu’il avait sur lui, il arrive à contacter son ami Sam qui lui fait un topo de sa vie (il est professeur, entre autres, je vous laisse découvrir le reste) et de l’actualité (une épidémie de morts-vivants ravage le pays). Tout va bien, jusqu’à ce que Peter se rende compte qu’en tout état de cause, il est mort lui aussi, et pourtant toujours debout…

Dans la famille Zombies conscients, je demande Peter Mellor qui, avec un flegme inébranlable, prend conscience de sa condition de mort-vivant. Le roman va le voir évoluer, du zombie bien sous tout rapport au dévoreur de cerveau sanguinaire, le tout en connaissance de cause. Son sens moral va vaciller en fonction des découvertes qu’il fait sur son passé, avec la même acceptation de son sort que de son état, avec toujours de l’humour, de l’autodérision et un certain recul par rapport à ses actes. En cela, le personnage est très réussi et sort des sentiers battus. Après, pour le reste on est dans du zombie book classique avec une bonne dose de gore, cela plaira sans nul aux amateurs. Pourtant, il m’a manqué un petit je-ne-sais-quoi dans la profondeur du personnage. Ses motivations sont compréhensibles, mais tout est un peu facile, j’aurais apprécié que sa personnalité soit davantage fouillée. Néanmoins, si vous aimez les zombies (enfin, je me comprends), vous passerez un bon moment de lecture, mais qui ne vous retournera pas le cerveau !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire