vendredi 22 juillet 2016

Promenez-vous dans les bois, Ruth Ware

Résumé :

" Objet : Enterrement de vie de jeune fille de Clare !!! "
Clare... Voilà dix ans que Nora n'a plus prononcé ce prénom, soudainement apparu dans un mail collectif. Oubliée ? Non. Comment le pourrait-elle ? Elles étaient les meilleures amies du monde. Du moins jusqu'au lycée où... Bref, la question n'est pas là.
Pourquoi l'inviter une décennie plus tard à son enterrement de vie de jeune fille ? Mieux : pourquoi s'y rendre ? Pourtant, Nora accepte. Direction : une grande maison de verre, perdue dans la forêt sombre du nord de l'Angleterre. Drôle d'endroit pour une fête entre copines. Est-ce vraiment une fête, d'ailleurs ? Personne ne semble se réjouir d'être là. Le fusil accroché aux murs n'incite pas vraiment aux shots de tequila. Ni les pas dans la neige, dehors... Ni les jeux poussifs, ni les aveux malsains. Car quelqu'un, parmi eux, a lancé un étrange " Action ou Vérité "...
La vérité ? Un mensonge.
L'action ? Un meurtre.


Avis :

Nora est invitée à l’enterrement de vie de jeune fille de Clare. Clare, sa meilleure amie jusqu’au lycée, mais qu’elle n’a pas revue depuis. Les jeunes femmes semblent même ne pas s’être séparées dans les meilleurs termes. Mais qu’importe, de l’eau est passée sous les ponts et Nora sera là, dans cette grande maison de verre un peu inquiétante, perdue dans les bois…

Roman d’ambiance autant que thriller plein de suspens, Promenez-vous dans les bois est un roman impossible à lâcher. Très vite, le lecteur est happé par cette ambiance particulière, de plus en plus oppressante. Entre non-dits et comportements étranges, on ne sait sur quel pied danser et qui tire les ficelles de cet huis clos angoissant. L’auteur ménage ses effets, levant le voile petit à petit sur les événements survenus il y a dix ans et l’intrigue de la maison de verre, avançant par toutes petites touches, faisant ainsi monter la tension. Le personnage de Nora est au centre du roman, très attachant dans le malaise ressenti par la jeune femme et sa volonté de tenir bon. Les autres sont un peu caricaturaux mais font le job, leur psychologie aurait méritée d’être davantage fouillée, notamment pour Flo. L’écriture est fluide, chaque page donne envie de tourner la suivante et c’est un calvaire de devoir poser le livre tant on veut connaître le dénouement. On se perd avec plaisir dans cette partie de Cluedo grandeur nature, et je vous recommande d’essayez à votre tour de résoudre l’énigme !




2 commentaires:

  1. Voilà un livre qui va finir dans ma PAL, tu m'as donné envie de le lire :D

    RépondreSupprimer