vendredi 16 septembre 2016

Le charme discret de l'intestin, Giulia Enders

Résumé :

Giulia Enders, jeune doctorante et nouvelle star allemande de la médecine, rend ici compte des dernières découvertes sur un organe sous-estimé. Elle explique le rôle que jouent notre "deuxième cerveau" et son microbiote (l'ensemble des organismes l'habitant) dans des problèmes tels que le surpoids, la dépression, la maladie de Parkinson, les allergies... Illustré avec beaucoup d'humour par la sœur de l'auteur, cet essai fait l'éloge d'un organe relégué dans le coin tabou de notre conscience. Avec enthousiasme, Giulia Enders invite à changer de comportement alimentaire, à éviter certains médicaments et à appliquer quelques règles très concrètes pour faire du bien à son ventre.


Avis :

Je vomis la science sous tous ses aspects par les trous de nez, mes souvenirs des cours de biologie et de sciences naturelles (oui, à mon époque les SVT n’existaient pas) ressemblent à un trou noir avec quelques dissections qui apparaissent par flashs. Très tôt j’ai compris que je ne ferais pas médecine. Il y avait donc très peu de chances que je lise Le charme discret de l’intestin de mon plein gré. Mais on me l’a prêté et je ne voulais pas mourir bête…


Finalement, j’ai appris plein de choses, mais pas tout compris, j’ai ri, j’ai été gênée (oui, la meilleure méthode pour faire caca, illustrée, quand vous lisez dans un RER bondé, faut assumer. Et visiblement je n’assume pas), mais dans l’ensemble j’ai apprécié ma lecture. On ne va pas se mentir, ce livre ne figurera pas dans mon top ten de l’année, mais je l’ai trouvé vraiment intéressant. L’auteur vulgarise un maximum et parle de ce qui se passe entre votre bouche et votre anus avec beaucoup d’humour. J’avoue avoir parfois lu en diagonale quand une notion était vraiment trop complexe pour moi ou trop chiante (trop de bactéries à mon goût à un moment). Bref, n’hésitez pas à lire ce livre si vous en avez l’occasion, son côté atypique et instructif vaut le détour.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire