lundi 24 octobre 2016

Come back to me, Mila Gray

Résumé :

Lors de sa permission, Kit ne pense qu’à une chose : Jessa, la sœur de son meilleur ami, à laquelle il a juré de ne pas toucher. Succombant à la tentation, ils vivent une liaison intense, le temps d’une permission. Quand le marine part au combat, Jessa compte les jours jusqu’à son retour, mais une terrible épreuve les attend.


Avis :

Dès le départ, le lecteur sait qu’un drame va frapper Jessa. L’armée frappe à sa porte pour annoncer une mauvaise nouvelle, qui de son frère ou de son amoureux est tombé au combat ?

C’est sur cette question que Mila Grey rembobine le film de l’histoire de la jeune femme, de l’amitié qui lie son frère à Kit, aux sentiments, réciproques, que ce dernier se découvre pour la jeune fille. On a donc ici une romance classique sous forme d’amour interdit, les tourtereaux étant coincés entre un grand frère protecteur et un père victime de stress post-traumatique à l’humeur plus que difficile. Avec en toile de fond l’épée de Damoclès du prologue... On sent clairement que l’auteur veut faire pleurer dans les chaumières et, même consciente de la manipulation sous-jacente, j’ai trouvé que ça fonctionnait plutôt bien. La romance est mignonne, le couple formé par Kit et Jessa est attachant, on suit leurs amours avec plaisir. Après, on voit bien arriver le drame gros comme une maison et il n’y a pas grand suspense sur ce que le marine qui frappe à la porte de Jessa au début du livre va annoncer. L’auteur nous administre une bonne petite dose de pathos, heureusement j’étais dans un bon jour et n’y ai pas fait une réaction allergique violente, ça passe. Come back to me n’est pas exempt de défauts, mais on passe un bon moment, on évite le pathos dégoulinant du début à la fin comme chez Amy Harmon et pour moi c’est vraiment un bon point !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire