lundi 31 octobre 2016

Le sang du monstre, Ali Land

Résumé :

Après avoir dénoncé sa mère, une tueuse en série, Annie, quinze ans, a été placée dans une famille d'accueil aisée, les Thomas-Blythe. Elle vit aujourd'hui sous le nom de Milly Barnes et a envie, plus que tout, de passer inaperçue. Elle a néanmoins beaucoup de difficultés à communiquer avec les ados de son âge et préfère les enfants plus jeunes, plus particulièrement une petite fille vulnérable du voisinage. Sous son nouveau toit, elle est la proie des brimades de Phoebe, la fille des Thomas-Blythe, qui ignore tout de sa véritable identité. À l'ouverture du procès de la mère de Milly, qui fait déjà la une de tous les médias, la tension monte d'un cran pour la jeune fille dont le comportement va bientôt se faire de plus en plus inquiétant.


Avis :

Le roman s’ouvre sur Annie, une adolescente de quinze ans, qui dénonce sa mère auprès des autorités. Cette dernière, tueuse en série d’enfants, est arrêtée et la jeune fille est placée en famille d’accueil sous une fausse identité. Devenue Milly, elle tente de retrouver une vie normale. Mais Phoebe, la fille de ses parents d’accueil ne l’entend pas ainsi : elle prend rapidement Milly en grippe et ajoute aux difficultés de la jeune fille.

Dans ce thriller psychologique, c’est la voix de Milly qui va guider le lecteur. Cette jeune fille, qui a connu l’enfer et se sent coupable, va devoir affronter sa génitrice lors de son procès et va ainsi plonger le lecteur dans sa vie et lui faire partager ses pensées. Entre son soulagement d’avoir dénoncé sa mère et sa culpabilité de l’avoir longtemps laissé faire, son envie de s’intégrer dans sa nouvelle école et ses démons qui la hantent, le quotidien de Milly est loin d’être rose. Ajoutez à cela des adolescentes qui la tourmentent et le tableau n’est vraiment pas idyllique. De plus, pour ajouter à ses soucis, en filigrane la question est posée par Milly elle-même : peut-elle être différente de sa mère au final, une part de sa noirceur ne lui a-t-elle pas été transmise ? L’ambiance est glauque, parfois malsaine, le lecteur est pris entre la compassion qu’il éprouve pour Milly et le doute qui s’installe peu à peu. La tension monte lentement, l’auteur joue sur l’ambivalence de son personnage et ça fonctionne très bien. La plume d’Ali Land est précise et efficace, le roman est difficile à lâcher tant on veut découvrir le point final de cette histoire. Amateurs du genre, je vous recommande vivement Le sang du monstre, vous ne serez pas déçus.


4 commentaires:

  1. Voila qui donne vraiment envie! Je note ça :)
    Merci à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je suis ravie de lire ça :)

      Supprimer
    2. :)
      Bien normal!
      J'ai un nouveau blog moi, sans aucune prétention, pour parler de tout, si tu vas le voir je serais ravi de connaitre ton avis!

      Supprimer
    3. Je vais voir ça de ce pas !

      Supprimer