mercredi 2 novembre 2016

Miss Peregrine et les enfants particuliers [Film]



Synopsis :

À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs … et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre "particularité" peut sauver ses nouveaux amis.


Avis :

Même si plus de quatre ans séparent le visionnage du film de la lecture du livre dont il est issu, j’avais bien gardé en mémoire la poésie, si particulière elle aussi, qui baignait le roman et m’avait tant plu. Avec Tim Burton aux commandes, j’étais plutôt confiante quant à l’adaptation que j’allais voir. Le résultat est au-delà de mes espérances, je suis sortie de la salle enchantée, avec l’étrange impression d’avoir retrouvé une part de mon âme d’enfant.

L’histoire est globalement fidèle au roman et ce sont les images qui font toute la différence. Tim Burton a réussi à restituer à la perfection l’étrangeté du manoir de Miss Peregrine, la magie des lieux, l’innocence et la souffrance des enfants. Les décors sont tout simplement parfaits, les costumes exactement ce qu’ils devaient être et, pour une fois, je vais parler du maquillage (celui d’Eva Green est une tuerie, je veux essayer le même !) qui rend les enfants particuliers et leur directrice si… particuliers. Je suis bluffée par le rendu visuel qui est tout à fait ce que j’attendais. Mais le film ne serait rien sans les acteurs et, là aussi, c’est un sans-faute sur toute la ligne. Eva Green campe une Miss Peregrine on ne peut plus convaincante dans son rôle d’Ombrune, tout en charme et en mystère. Sa gestuelle, très importante, est précise, douce et efficace, telle que je me la représentais. Asa Butterfield est parfait dans le rôle de Jake/Jacob le jeune acteur restitue très bien les différentes facettes et l’évolution de son personnage. Mention spéciale à Ella Purnell (Emma) et Samuel L. Jackson (Barron) qui chacun, bien que dans un registre très différent, ont apporté un supplément d’âme à leurs personnage grâce à leur interprétation. Dernier acteur, et pas des moindres, la musique qui colle parfaitement au film et ajoute à l’ambiance générale en apportant énormément d’émotion.

Vous l’aurez compris, pour moi c’est un gros coup de cœur, un de ces rares films que j’ai envie de retourner voir dès que la séance a pris fin, et je vous recommande vivement d’aller le découvrir.



2 commentaires:

  1. Je n'ai pas lu les livres mais j'ai aussi adoré ce film. J'ai été complètement conquis par cette ambiance particulière et cette histoire étrange :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais lu que le premier tome, ça m'a donné envie de poursuivre du coup :)

      Supprimer