vendredi 16 décembre 2016

Outlander T8 - À l'encre de mon coeur Partie 2, Diana Gabaldon

Résumé :

Dans la foulée de la bataille de Monmouth, en 1778, Claire et Jamie Fraser doivent déterminer quelle sera leur prochaine destination. Resteront-ils à Philadelphie, où Fergus, le fils adoptif de Jamie, possède toujours son imprimerie, ou se hasarderont-ils à revenir à Fraser's Ridge, en Caroline ? Jamie souhaite aussi se réconcilier avec son fils naturel, William, qui ne veut rien savoir de son père biologique et qui a choisi la cause loyaliste, tout comme l'homme qui l'a élevé, lord John Grey. Brianna, la fille de Claire et Jamie, tentera elle aussi de retisser la toile familiale en partant à la recherche de son mari, Roger, dont le voyage dans le passé l'a ramené vers son propre père. L'amour et la famille triomphent dans cette quête qui mènera les personnages jusqu'à l'Amérique révolutionnaire, en passant par l'Écosse de 1739 et celle de 1980.


Avis :


Nous retrouvons donc Claire et Jamie là où le roman avait été habilement coupé, et nous sommes rapidement rassurés sur l’état de santé de Claire. Encore que… (suspense) Les trois arcs narratifs sont toujours d’actualité, mais, ne nous mentons pas, ce sont surtout les aventures de Claire et Jamie qui nous importent le plus. L’enjeu est toujours de savoir si le couple va enfin pouvoir rejoindre Fraser’s Ridge ou si le destin va continuer à les malmener. C’est ainsi, avec un plaisir identique, que nous les suivons, de l’implication de Jamie dans la vie de ses concitoyens aux soins que Claire se plaît à dispenser à qui en a besoin. La relation avec William évolue doucement, mais dans le bon sens, et on ne peut que s’en réjouir, tandis que du côté de Brianna les évènements se précisent et de grandes décisions sont prises. Cette seconde partie est très dense, on ne voit pas le temps passer et j’ai pris un plaisir fou à lire ce pavé. La fin est tout à fait satisfaisante, elle aurait pu signer la conclusion de la saga et permet d’attendre la suite sereinement, pour une fois. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire