lundi 23 janvier 2017

Autobiographie d'une courgette, Gilles Paris

Résumé :

Un nom de cucurbitacée en guise de sobriquet, ça n'est pas banal ! La vie même d'Icare - alias Courgette -, neuf ans, n'a rien d'ordinaire : son père est parti faire le tour du monde "avec une poule" ; sa mère n'a d'yeux que pour la télévision, d'intérêt que pour les canettes de bière et d'énergie que pour les raclées qu'elle inflige à son fils. Mais Courgette surmonte ces malheurs sans se plaindre... Jusqu'au jour où, découvrant un revolver, il tue accidentellement sa mère. Le voici placé en foyer. Une tragédie ? Et si ce drame devenait l'occasion de rencontres et d'initiations - à l'amitié, à l'amour et au bonheur, tout simplement ? A travers le regard optimiste de son jeune héros, Gilles Paris restitue le monde de l'enfance dans un récit aussi drôle que poignant.


Avis :

Un gamin battu surnommé courgette qui tue sa mère par accident en jouant avec son flingue, un gentil gendarme qui le place en foyer, un foyer avec des gentils camarades, et une Chani poussée à bout qui a dû se maîtriser pour ne pas balancer violemment ce livre, si possible dans la tronche de ce mioche, dans le RER, qui essuyait ses doigts poisseux et graisseux sur mon pantalon fraîchement sorti du pressing. Le gosse est indemne si vous vous posiez la question, mon pantalon a pris cher, le gras sur le gris clair ça ne pardonne pas.
Mais je digresse, je digresse. En même temps, je n’ai pas grand-chose à vous dire, juste que j’ai détesté ce livre mièvre et plein de bons sentiments que j’ai vomis métaphoriquement parlant. Autobiographie d’une courgette représente ce que je déteste en littérature, se servir de la souffrance d’un gamin pour tirer la larme au lecteur. J’avais l’impression que l’auteur me chuchotait à l’oreille « tu la vois la poésie hein, tu vois comme c’est beau ? » et franchement, c’était tellement grossier que ça m’a rapidement fatiguée (pour rester polie).

Bref, ce livre a été un gros succès, tant mieux pour lui, moi si j’avais su j’aurais passé mon tour !

2 commentaires:

  1. J'suis pas du tout d'accord. C'était au contraire pas du tout mélo à mon sens^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut pas être d'accord à chaque fois !

      Supprimer