vendredi 24 mars 2017

Dans la forêt, Jean Hegland

Résumé :

Rien n'est plus comme avant : le monde tel qu'on le connaît semble avoir vacillé, plus d'électricité ni d'essence, les trains et les avions ne circulent plus. Des rumeurs courent, les gens fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au cœur de la forêt. Quand la civilisation s'effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l'inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d'inépuisables richesses. Considéré comme un véritable choc littéraire aux États-Unis, ce roman sensuel et puissant met en scène deux jeunes femmes qui entraînent le lecteur vers une vie nouvelle.



Avis :

Nell et Eva ont été élevées en marge de la société, dans une maison perdue dans les bois. Quand le monde tel que nous le connaissons se délite peu à peu, les jeunes filles et leur père ne s’en rendent pas vraiment compte, occupés à pleurer la mort de leur mère et épouse. Le monde a changé et ils vont devoir s’adapter, changer avec lui. Habitués à vivre en communion avec la nature, ils souffrent finalement assez peu de la fin de notre confort moderne. Nell regrette surtout de ne plus pouvoir étudier, et Eva de ne plus avoir de musique sur laquelle danser…

Même si Dans la forêt est un roman post-apocalyptique, c’est surtout l’histoire de deux sœurs qui essayent de survivre, sûrement mieux armées que d’autres du fait de leur éducation. C’est aussi un roman écologiste, prônant un certain retour à la nature, ou du moins une prise de distance avec nos sociétés matérialistes hyper connectées. Nell et Eva ne sont finalement pas malheureuses, ensemble contre l’adversité, profitant de joies simples, se satisfaisant de ce que la nature leur donne. Dans ce décor paisible dans lequel les jeunes filles ont trouvé leur équilibre, c’est une nouvelle fois l’homme qui représente le plus grand danger, les sœurs vont l’apprendre à leur dépends. Jean Hegland casse l’harmonie pour mieux la réinventer, les blessures se soignent par l’amour, et la forêt va panser leurs plaies. L’auteur nous conte cette histoire avec beaucoup de réalisme, mais aussi de poésie, et emporte le lecteur au cœur des bois, remettant les vraies priorités au centre du débat. L’histoire de Nell et Eva est très touchante, je vous la recommande chaudement.

2 commentaires:

  1. Intriguant, tu me donnes bien envie de le lire !

    RépondreSupprimer
  2. Voila, je note moi aussi ta recommandation, voila un pitch qui donne fortement envie, en plus de ton avis!

    RépondreSupprimer