jeudi 2 mars 2017

Écorchures, Tess Gerritsen

Résumé :

Le taxidermiste et amateur de chasse Leon Gott est retrouvé sauvagement assassiné, son cadavre pendu par les pieds parmi les trophées d'animaux sauvages ornant sa maison de Boston. Quelques jours plus tard, les restes d'une deuxième victime portant des griffures similaires sont découverts. L'inspecteur Jane Rizzoli et le Dr Maura Isles, médecin légiste, comprennent que les meurtres sont liés. Pour débusquer le prédateur qui hante la ville, Jane et Maura devront reprendre une partie de chasse commencée six ans plus tôt : au Bostwana, des touristes participant à un safari avaient tragiquement disparu les uns après les autres. Parmi eux, le fils de Leon Gott... Et si la traque avait repris à Boston ?


Avis :

Ce qui est génial avec Tess Gerritsen, c’est qu’on n’est jamais déçu. Même si, personnellement, j’ai une petite préférence pour les one shot, je ne pouvais passer à côté de la dernière enquête de Rizzoli et Isles (ouaip, les mêmes que dans la série télé éponyme).

Le livre s’ouvre sur un safari au Bostwana, la chaleur, les moustiques et les prédateurs de la savane, on s’y croirait presque. Et puis moins exotique, encore que, retour à Boston, dans la maison d’un collectionneur de trophées empaillés, retrouvé assassiné au milieu de ses précieuses prises. Là aussi on s’y croirait, mais c’est peu ragoûtant. L’enquête est bien entendu menée par notre duo de choc et les deux lignes narratives vont finir par se rejoindre. Une nouvelle fois, Tess Gerritsen propose un très bon roman policier, original et très bien ficelé. Le suspense reste entier jusqu’au bout, maintenant le lecteur en alerte du début à la fin. L’écriture est fluide, le roman se dévore en une soirée (ok, en débordant un peu sur la nuit) et on passe un excellent moment.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire