lundi 6 mars 2017

Fièvre née, Karen Marie Moning [Relecture VF]

Résumé :

"Elle-Qui-Vint-d’Abord n’était pas plus éternelle que les soleils, les lunes et les étoiles, aussi donna-t-elle le Chant pour les temps de grande nécessité. Elle mit en garde son Élue de ne jamais perdre la mélodie, car il faudrait de nouveau la retrouver dans tous les plus lointains de toutes les galaxies. Bien sûr, elle fut perdue. Avec le temps, tout se perd."
Depuis la chute des murs, la Terre meurt à petit feu. Seul le Chant-qui-Forme, une mélodie dangereuse à la source de toute vie depuis longtemps oubliée, pourrait sauver la planète. Mais ceux qui recherchent cette musique mythique devront composer avec leurs propres blessures et leurs ennemis...

Avis :

Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs, nous voici réunis ici pour parler du dernier livre de la grande prêtresse Karen Marie Moning sorti dans la langue de Molière ; Fièvre Née. Alors, déjà, rien que la traduction du titre j'ai eu des spasmes nerveux, j'ai hâte de voir ce que J'ai lu nous réserve pour la traduction de Feversong : Fièvre du chant ? Chanson fiévreuse ? Diva du dancing ? Pardon, je m'égare, mais je suis un peu aigrie, je vais vous expliquer pourquoi.

Alors, qu'on soit bien d'accord, j'ai adoré ce livre. En V. O. D'ailleurs si vous voulez connaître mon avis enthousiaste de groupie hystérique, c'est ici. Alors, comme chaque fois, je relis toujours le dernier tome à sa sortie en français et, si l'année dernière j'avais été un peu déçue par la traduction de Burned (nom de nom), je n'ai même pas de mots pour désigner la traduction merdique et foireuse que nous a servi J'ai lu cette fois-ci. Parce que oui, il y a clairement un manque de respect envers les lectrices, voire carrément du foutage de gueule. Depuis le dernier tome, la narration est moins fluide, les phrases moins bien tournées, on dirait parfois de la traduction automatique un peu remaniée. Et puis il y a ces "nom de nom", ces "bon sang", ces "foutre de moi" qui me donnent envie de de hurler ou de pleurer des larmes de sang, c'est selon. Dans Burned c'était irritant, dans Fièvre Née c'est insupportable. Et comme c'est le festival du WTF dans les notes de la traductrice (le même nom depuis le premier tome, mais clairement pas le même investissement ou la même personne derrière un pseudo, je ne sais pas). SVEETDM (Si Vous Êtes En Train De Mourir) devient SVM (Si Vous Mourez), les gardai les gardians… Le prochain tome les rhino boys deviendront des dino guys, la lance un javelot et les Neuf les Bogoss ? C'est quand même pas compliqué de reprendre ses putains bon sang de notes et d'utiliser les mêmes termes que dans les huit tomes précédents bordel nom de nom !

Allez, si vous n'êtes toujours pas convaincus, deux petites phrases pour illustrer la qualité de la prose…
-      "C'était déjà assez pénible d'avoir en moi une chose du fonctionnement de laquelle je n'avais aucune idée"
-      "Parle de tes bon sang d'orgasmes avec ta bon sang de femme, pas avec la mienne, bon sang

Bref, un excellent tome, bourré de révélations et une fin qui annonce une suite passionnante, mais une traduction à chier. Vive la V. O. ! 
 Note du livre
 Note de la traduction


4 commentaires:

  1. J'ajoute cette phrase magnifique :
    "He wanted it - and its occupant- off Ryodan's radar."
    "Il voulait que ce lieu et son occupant restent en dehors de son radar Ryodan."
    La traductrice a traduit tous les tomes mais ne sait pas qui est Ryodan visiblement. Juste un des personnages principaux.
    C'est même pas du google trad, vu que même google trad arrive à dire que c'est le radar DE Ryodan et pas juste un radar Ryodan. Un énorme foutage de gueule !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les radars Ryodan, les radars anti cleptomanes ! ^^

      Supprimer
  2. J'avais eu ce problème avec la traduction des Merry Gentry de LK Hamilton, une vraie bouse à faire tomber les cheveux tout seuls qui m'avait forcée à me mettre à la lecture en VO - un mal pour un bien au final ^^ (c'est peut-être la même gonzesse ? Me souviens plus du nom, mais c'était chez J'ai Lu aussi, alors y'a des chances).
    Bon, donc je ne lirai pas la VF de cet opus. Merci pour cette délicieuse critique :D
    Bisou-bisou ! <3

    RépondreSupprimer