jeudi 13 avril 2017

Feversong, Karen Marie Moning

Résumé :

As Mac, Barrons, Ryodan, and Jada struggle to restore control, enemies become allies, right and wrong cease to exist, and the lines between life and death, lust and love, disappear completely. Black holes loom menacingly over Dublin, threatening to destroy the earth, yet the greatest danger is the one MacKayla Lane has unleashed from within: The Sinsar Dubh—a sentient book of unthinkable evil—has possessed her body and will stop at nothing in its insatiable quest for power. 
The fate of Man and Fae rests on destroying the book and recovering the long-lost Song of Making, the sole magic that can repair the fragile fabric of the earth. But to achieve these aims, sidhe-seers, the Nine, Seelie, and Unseelie must form unlikely alliances and make heart-wrenching choices. For Barrons and Jada, this means finding the Seelie queen, who alone can wield the mysterious song, negotiating with a lethal Unseelie prince hell-bent on ruling the Fae courts, and figuring out how to destroy the Sinsar Dubh while keeping Mac alive.
This time, there’s no gain without sacrifice, no pursuit without risk, no victory without irrevocable loss. In the battle for Mac’s soul, every decision exacts a tremendous price.


Avis :

Gniiiiiiiiiii. Oups, pardon, j’ai du mal à reconnecter tous mes neurones quand j’évoque le dernier tome de ma série chouchou. Voilà, la boucle est bouclée, j’ai du mal à m’en remettre, je me sens un peu vide à l’idée que je n’attendrai, je pense, plus de parution avec autant d’hystérie positive. Certes, KMM nous réserve d’autres romans dans le même univers, mais c’en ai terminé de Mac, Barrons, Dani et le Sinsar Dubh tels que nous les avions suivis durant neuf tomes.

\\\ Attention spoilers sur les tomes précédents ///

Mais, pour l’instant, laissons ma dépression post lecture de côté pour revenir à l’histoire. Nous avions laissé Mac en mauvaise posture, possédée par le Sinsar Dubh, et Dublin en proie aux trous noirs qui menaçent de dévorer la planète. Rien que ça. Alors, forcément, les choses ne vont pas en s’arrangeant dans les premières pages de Feversong. Mac est prisonnière de son propre corps, qui commet des atrocités sous influence. Les autres veulent la tuer pour en finir, sauf Barrons, bien entendu. L’intrigue et les personnages continuent à évoluer dans ce tome qui finit par répondre plus ou moins à nos questions, même si un certain nombre restent en suspens. Jada/Dani grandit encore, mûrit et devient (enfin) attachante, tandis que le duo Mac/Barrons fonctionne toujours à merveille. Karen Marie Moning prend quelques raccourcis et se laisse aller à quelques facilités, mais nous offre une fin digne de ce nom, cohérente et harmonieuse, où tout et tous trouvent leur place. Un personnage a pourtant été oublié en cours de route, connaissant l’auteur je me dis que ce n’est pas innocent, je ne serais pas étonnée si le nouvel arc narratif était centré justement sur cette personne, à suivre.

Quoi qu’il en soit, un grand merci Madame Moning pour ces années passées à attendre et dévorer chaque tome de cette série.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire