vendredi 21 avril 2017

Version officielle, James Renner

Résumé :

Professeur d'histoire, Jack Felter revient dans sa petite ville natale de l'Ohio. Son père, pilote à la retraite atteint de démence, est en train de perdre la mémoire. Ce retour forcé ravive de douloureux souvenirs : celui de Samantha, la fille dont il tomba amoureux et qui a fini par épouser Tony Sanders, un psychiatre et son ancien meilleur ami. Sauf que Tony a disparu depuis maintenant 3 ans, et est présumé mort.
Le seul qui semble capable de lui apprendre quelque chose est Cole Monroe, le dernier patient de Tony – un garçon de 16 ans soigné pour paranoïa. Jack est contraint de faire cause commune avec lui pour suivre la trace de son ami. Leur quête – sidérante – va les mener de Manhattan à des structures secrètes enfouies sous les montagnes des Catskills, pour s'achever sur une île secrète du Pacifique.
L'enjeu ? Aux frontières de la folie et du temps, percer le mystère du Grand Oubli, cette gigantesque conspiration chargée de dissimuler les véritables évènements de la Seconde Guerre mondiale.
Tandis que tout ce que pensait savoir Jack s'effondre, une question demeure, essentielle : est-il préférable d'oublier notre plus grande erreur, ou de se la rappeler pour ne plus jamais la commettre ?


Avis :

De retour dans sa ville natale de Franklin Mills pour épauler sa sœur qui s’occupe de leur père atteint de démence sénile, Jack retrouve Sam, sa petite amie lorsqu’ils étaient étudiants et qui l’a largué pour Tony, leur meilleur ami. Ce dernier a disparu depuis trois ans et la jeune femme va presser Jack de l’aider à le retrouver. Pour ce faire, elle l’oriente vers Cole, le dernier patient que Tony suivait dans la maison de repos où il exerçait comme psychologue. Rapidement, Jack va constater le délire paranoïaque de l’adolescent, qui se montre pourtant de plus en plus convaincant.

Voilà un roman qui fera frétiller de plaisir les adeptes de la théorie du complot et réfléchir les plus circonspects. Entre X-Files et Fringe, l’auteur amène le lecteur à envisager la réalité de cette version de l’histoire et du Grand Oubli comme Cole le fait avec Jack, en avançant par paliers qui préparent à chaque fois à accepter les suivants. Et si l’Histoire telle que nous la connaissons n’était pas la vraie, et si les gouvernements avaient préféré nous en faire oublier certains pans, avec le consentement des peuples, et entretenaient depuis l’illusion ? Version officielle est intelligemment construit, suffisamment pour, sinon faire adhérer le lecteur, le faire douter en présentant une version assez plausible de la théorie du complot. Pris dans le roman, on se surprend à réfléchir à la thèse développée et à vouloir connaître le fin mot de l’histoire. L’intrigue est menée tambour battant jusqu’à la conclusion qui est bien ficelée bien qu’énorme, mais après tout après ce que le lecteur vient de lire, il n’est plus à ça près ! Si je n’ai pas été convaincue au point de faire bouillir mon eau dès maintenant, j’ai passé un très bon moment avec ce thriller SF… Mis était-ce seulement de la SF, ou une porte ouverte sur une autre réalité ? ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire