vendredi 5 mai 2017

Désenchantement T1 - La malédiction de Lady Walsh, Lynn Viehl

Résumé :

Brillante détective privée spécialisée dans le domaine du surnaturel, Kit ne manque pas de perspicacité. Une qualité essentielle pour pouvoir aider sa nouvelle cliente, lady Diana Walsh, qui se pense victime d'une malédiction. D'après cette dernière, la première épouse de Mr Walsh lui aurait jeté un sort depuis l'au-delà. Après enquête, Kit découvre en fait un complot de grande ampleur. Mais ses investigations sont mises à mal par la présence de Lucien Dredmore, un mage aussi puissant que séduisant. Se libérera-t-elle de son emprise ?


Avis :

Dans un monde où les États-Unis ont perdu la guerre d’indépendance, Charmian Kitteridge est une détective du surnaturel, en plus d’être une femme autonome et indépendante qui ne veut pas être sous la coupe d’un mari. Pour tout cela, elle est regardée du coin de l’œil, principalement chez les puissants notables de la Colline. Pourtant, ses services y sont appréciés, pour preuve Lady Walsh qui se dit victime d’une malédiction et fait appel à ses talents.

Voilà un bon petit roman d’urban fantasy mâtiné d’uchronie steampunk. L’auteur place son intrigue dans un univers riche et intéressant à explorer, dominé par les apparences et les faux-semblants. La place laissée aux femmes est plus que limitée, rétrogradées qu’elles sont au rang de propriété de leur mari. On comprend ainsi mieux pourquoi Kit est si attachée à son célibat, signe de liberté. Le personnage est fort attachant, partagée entre ses croyances et la réalité qui va les bousculer. Intelligente, elle perd pourtant ses moyens face à Dredmore, un personnage que je n’ai pas particulièrement apprécié. Leur duo m’a semblé assez artificiel, heureusement que l’intrigue magico-policière occupe le devant de la scène. Cette dernière est intéressante et bien fichue, mon seul bémol sera pour la narration, certes émaillée de touches d’humour, mais qui souffre parfois de longueurs qui m’ont fait décrocher à quelques reprises. Néanmoins, j’ai passé un très bon moment avec cette série originale et je suis assez contente de voir qu’un éditeur semble redonner sa chance à l’urban fantasy en France, ce qui mérite d’être souligné.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire