jeudi 20 juillet 2017

Les lendemains avaient un goût de miel, Marlène Schiappa

Résumé :

De retour de Milan où elle a réglé avec ses filles et ses deux sœurs la succession de leur arrière-grand-mère, Justine ne comprend pas. Alors que toute la famille croule sous le luxe, héritant de demeures magnifiques ou d'œuvres d'art inestimables, elle-même reçoit uniquement une vieille boîte en carton remplie de babioles et un carnet abîmé…
Elle plonge alors dans le passé de « Jolie Rose », de son enfance à la fin du XIXe siècle à ses fiançailles avec un diplomate italien dont elle conserve précieusement la photo, en passant par le difficile retour des soldats en 1918… Les confidences posthumes de l'aïeule font étrangement écho à la propre vie de Justine.
Mais quel message Jolie Rose veut-elle lui transmettre ? Pourquoi une certaine ritournelle revient-elle sans cesse dans les lettres ? Et qui est ce mystérieux Lorenzo ?


Avis :

La narratrice, Justine, remonte le fil des souvenirs de son arrière-grand-mère décédée, le temps d’un voyage en train. D’abord étonnée et un peu déçue de n’avoir hérité que d’une vieille boîte en fer tandis que ses sœurs ont eu les biens de valeur, Justine va vite se rendre compte que ce qu’elle va trouver dans la boîte est tout aussi précieux en un sens.

Je n’avais jamais entendu parler de Marlène Schiappa, ni de son blog, avant qu’elle soit nommée secrétaire d’état. Ce n’est donc pas son parcours ni sa notoriété qui m’ont donné envie de lire ce roman, mais bien le titre qui renvoie à une chanson que j’aime beaucoup (oui, j’aime Dalida, j’avoue).

Grâce aux lettres trouvées dans la boîte de Justine, nous naviguons entre présent et passé, au début du XXe siècle, en compagnie de Jolie Rose. Il est ici question d’amour, qu’il soit filial ou passionnel, de sa recherche, de ce qu’il devient avec le temps, mais aussi de nos racines, de ce qui fait que nous sommes ce que nous sommes. Un très beau témoignage à deux voix de l’histoire des femmes aussi, d’où nous sommes parties et où nous en sommes. Les moments de Jolie Rose sont emplis de tendresse et de modernité, tandis que Justine nous fait rire et réfléchir. Je ne m’attendais pas à ça, et j’ai été complètement happée dans cette belle histoire de deux femmes si différentes et pourtant si proches malgré le siècle qui les sépare. Je vous recommande chaudement de les découvrir à votre tour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire