lundi 26 février 2018

Blanche, Hervé Jubert


Résumé :

« Je m’appelle Blanche. J’ai 17 ans. Paris est assiégée par les Prussiens. Impossible de rejoindre ma famille. Mon oncle, commissaire de police, est sur la piste d’un tueur de tatoués.
Je m’appelle Blanche. J’ai 17 ans. Les bombes tombent sur Paris. Et je traque le tueur, moi aussi. »


Avis :

Ce joli pavé de 600 pages, à la superbe couverture illustrée par Alexandra V. Bach, vient de sortir chez NAOS et regroupe les trois tomes de la série d’Hervé Jubert, série qui était devenue introuvable si tu ne voulais pas y laisser un rein.

Le lecteur fait la connaissance de Blanche, jeune fille de 17 ans fuyant un Paris envahi par les Prussiens en cette fin de XIXème siècle. Séparée de ses parents dans la panique, elle reste à Paris et rejoint son oncle Gaston, policier, qui va l’entraîner malgré lui dans une série d’enquêtes qui flirtent avec le paranormal.

Hervé Jubert propose ici une trilogie de qualité, tant au niveau de l’intrigue, les enquêtes sont bien ficelées et se suivent avec plaisir avec le double point de vie Gaston / Blanche, que du background fouillé et réaliste, qui plonge le lecteur dans le Paris de cette période troublée. Le tandem Blanche / Gaston fonctionne très bien, la jeune fille gagnant en épaisseur et en maturité au fil des tomes. L’écriture est soignée, la narration nerveuse, l’auteur emporte le lecteur dès les premières pages et c’est un régal de le suivre dans les ruelles pavées. Cette série vous plaira si vous êtes fan de thrillers paranormaux, de romans à l’ambiance prenante ou de récits d’initiation. N’hésitez pas à la découvrir.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire