mardi 6 mai 2014

La Légion de la colombe noire, Kami Garcia

Résumé :

À la mort de sa mère, le monde de Kennedy vole en éclats. Mais elle ne se doute pas encore que ce drame est lié à des forces surnaturelles. Ce sont deux frères jumeaux, Jared et Lukas, qui le lui révèlent en la sauvant d'un dangereux esprit envoyé pour la tuer. Kennedy apprend aussi que si elle veut rester en vie, elle va devoir prendre la place de sa mère au sein de la Légion, une société secrète une société de chasseurs de fantômes dont les cinq membres ont été assassinés la même nuit, et dont les enfants sont simultanément devenus les héritiers. Avant cette fameuse nuit, Kennedy ne connaissait rien de la vie parallèle de sa mère. Ses nouveaux amis, Jared, Lukas, Alara et Priest, eux, ont été entraînés depuis leur enfance pour devenir à leur tour membres de la Légion. Mais de quoi a-t-elle hérité, à part du chagrin d’avoir perdu sa mère ? Tout ce que Kennedy sait, c’est qu’il y a un démon sur ses traces…


Avis :

Il est déjà difficile de perdre subitement sa mère, mais quand, en plus, tout un monde surnaturel se révèle à elle en même temps, Kennedy n’a pas le temps de souffler, c’est maintenant sa vie qui est en danger. Avec quatre autres adolescents, la jeune fille va découvrir les chasseurs de fantômes, les démons et autres créatures de l’ombre. L’enjeu ? Rien d’autre que sauver leurs vies et peut-être bien plus encore…

Avec des fantômes et autres esprits vengeurs, je m’attendais à quelque chose d’un peu différent de ce qu’on peut trouver actuellement, avec, je l’espérais, quelques frissons à la clé si le côté young adult du roman le permettait. Après lecture, je suis très déçue. Oubliez la peur et les frissons, c’est vraiment très gentillet, il faudrait être ultra-sensible pour être effrayé. L’intrigue en elle-même est une succession de mini-quêtes / dangers / réussites dont la répétitivité devient lassante à la longue. Les personnages ne sauvent pas l’ensemble, fades et prévisibles, ils ne sont pas parvenus à capter mon intérêt. D’ailleurs, à propos de cette bande d’ados, j’aimerais qu’on m’explique comment cinq mômes entre 15 et 17 ans peuvent sillonner le pays sans que ça n’inquiète personne… La légion de la colombe noire avait pourtant pas mal d’atouts pour être un bon roman fantastique, mais, au final, le résultat est bien loin de l’effet escompté…



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire