mardi 17 juin 2014

Le cercle de pierre T3 - Le Voyage, Diana Gabaldon

Résumé :

À la suite d'un mystérieux phénomène, Claire Beauchamp-Randall a été transportée plus de deux siècles en arrière, au beau milieu d'une Ecosse en lutte pour son indépendance... Vingt ans après cet incroyable périple au cœur du XVIIIe siècle, Claire a refait sa vie. Pourtant, le temps n'a rien effacé du souvenir de Jamie Fraser et des années tumultueuses qu'elle a vécues à ses côtés. Aussi, lorsqu'elle apprend que celui qu'elle n'a jamais cessé d'aimer a survécu à la sanglante bataille de Culloden, qui a vu la défaite de l'armée écossaise, elle se trouve confrontée à un terrible dilemme : osera-t-elle remonter une nouvelle fois le temps ? Jamie a-t-il refait sa vie lui aussi ? Armée de son seul courage et de son amour, elle décide de tenter le tout pour le tout. A peine réuni, le couple est à nouveau emporté dans un tourbillon d'aventures palpitantes. Fuyant la police anglaise, Claire et Jamie s'embarquent pour les Antilles avec un groupe de contrebandiers écossais. Bravant tempêtes, pirates, maladies tropicales et magie vaudoue, ils devront affronter la dure réalité des colonies et de l'esclavage, avant de se retrouver plongés au cœur d'une intrigue politique liée à une étrange prophétie. Mais le plus grand défi de tous, pour l'un comme pour l'autre, ne sera-t-il pas de réapprendre à se connaître, après ces vingt ans de séparation forcée ?


Avis :

/// Ne pas lire ce qui suit si vous n’avez pas lu les tomes précédents \\\

2 355 pages avalées en trois tomes et je ne m’en lasse pas ! Je n’ai même qu’une envie ; retrouver Claire et Jamie là où je les ai laissés ! Diana Gabaldon est une romancière de génie, j’hésite même à construire un petit autel à sa gloire dans mon salon ! Mais je m’emballe, revenons à nos moutons, en Écosse (ha ha ha), où nous avions laissé Claire, Brianna et Roger face à leur terrible découverte : Jamie Fraser n’est pas mort à Culloden. Il aurait lui-même voulu y rester, mais le destin en a décidé autrement. C’est un coup au cœur pour Claire, qui va s’appliquer à découvrir ce qui est arrivé à son écossais de mari ces vingt dernières années (mais il y a deux siècles, vous me suivez ?).

Je viens de terminer Le voyage il y a dix minutes, autant dire que c’est vraiment de la chronique à chaud, désolée si c’est un peu brouillon.

Il m’est impossible de résumer l’intrigue (enfin, les intrigues) de ce tome, ce serait dommage de vous gâcher la surprise de la découverte (je suis sympa comme fille, non ?), mais je ne peux vous dire qu’une chose : Ohlala-rhaaaaaa-nooooooooon-non ?- enfin !-oui-hein ?!-noooon-scrogneugneu-mais euh… (je m’arrête là, je pense que vous avez saisi le concept). Ce troisième tome est juste excellent. Claire remonte le temps à travers les archives de la paroisse pour retrouver Jamie et nous apprenons, en même temps qu’elle, ce qu’il est devenu après Culloden. En parallèle, le lecteur découvre aussi comment Claire a traversé les années suivant son retour et glane par la même occasion certains indices importants pour la suite. J’ai adoré ce retour en Écosse, j’ai été bouleversée, attendrie, révoltée ou indignée, c’est selon (oui, j’ai encore versé une larmouille, mais mon budget Kleenex est en nette diminution). Mais ce n’est que la partie émergée de l’histoire, l’auteur n’en reste pas là et nous propose un tome plein de surprises et de rebondissements. On ne s’ennuie jamais, Diana Gabaldon poursuit son histoire sans panne d’inspiration ni tomber dans le rocambolesque. De belles (et de moins belles) surprises, des départs, des retrouvailles, de l’espoir et toujours les sentiments entre Claire et Jamie en filigrane, Le voyage emporte avec lui le lecteur pour ne jamais le lâcher. J’ai adoré être sa prisonnière volontaire et ne me ferai pas prier pour poursuivre l’aventure…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire