lundi 23 juin 2014

J'adore New York, Lindsey Kelk

Résumé :

Pendant le mariage de sa meilleure amie, Angela surprend son fiancé dans les bras d'une autre. Munie d'une robe de demoiselle d'honneur, d'une paire de Louboutin et de son passeport, elle saute dans un avion à destination de New York. Sur place elle se lie d'amitié avec Jenny, l'adorable réceptionniste de l'hôtel où elle atterrit, s'offre le relooking du siècle, décroche un job de rêve. Sa nouvelle vie n'a pas fini de la surprendre : la voilà bientôt courtisée par un banquier et une rock star…


Avis :

Quand Angela trouve son fiancé, pantalon sur les chevilles, avec une autre femme sur la banquette de sa voiture, c’est la douche froide. Découvrir que tout le monde, y compris sa meilleure amie, était au courant, c’est le double effet Kiss Cool qui pousse la jeune anglaise à traverser l’Atlantique pour rejoindre New York, sans autre motivation que d’échapper à sa vie qui s’effondre. Ce break va lui permettre de faire le point sur sa vie et de rebondir.

La jeune femme larguée qui essaye de refaire surface est un thème certes usé jusqu’à la corde, mais Lindsey Kelk avait prouvé avec 10 bonnes raisons d'être célibataire que, bien exploité, il pouvait toujours faire recette. Avec J’adore New York ce n’est pas du tout le cas. Plus chick-lit que romance, le livre inventorie avec application tous les clichés du genre : la thérapie par le shopping, la malbouffe et la séduction de tous les mâles potables en tête. Pourquoi pas, mais l’héroïne et sa nouvelle meilleure amie fraîchement rencontrée font preuve d’une immaturité qui fait grincer des dents. Ajoutez à cela beaucoup de longueurs et très peu d’humour, le lecteur est frustré, et le bon moment envisagé avec ce livre tourne court. Lindsey Kelk nous avait habitués à mieux ; espérons que ce ne soit qu’une déception passagère.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire