mardi 24 juin 2014

Meg Corbyn T1 - Lettres Écarlates, Anne Bishop

Résumé :

Meg Corbyn a vécu toute sa vie coupée du monde, traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules se servant de ses visions du futur pour s'enrichir. Lorsqu'elle s'enfuit, ils sont prêts à tout pour la récupérer, même à s'aventurer sur le territoire des Autres. Ces créatures de cauchemar prêtes à éradiquer l'humanité au moindre faux pas auprès desquelles Meg va trouver refuge. Mais si Simon Wolfgard, loup-garou et chef de la communauté, est d'abord intrigué par cette humaine intrépide, il pourrait à tout moment décider de simplement éliminer cette source de danger pour les siens...


Avis :

Dans un monde proche du nôtre, les créatures surnaturelles cohabitent tant bien que mal avec les humains. Mais, grosse différence avec les romans d’urban fantasy habituels, les surnaturels ne sont pas ceux qui sont en danger, ils sont ici les prédateurs et les humains sont à leur merci si les premiers en décident ainsi. Meg Corbyn, échappée d’on ne sait où, vient trouver refuge dans une réserve où vivent les Autres, dirigée par Simon Wolfgard, un loup-garou puissant et dangereux qui ne voit pas son arrivée d’un bon œil, mais va quand même lui proposer un emploi et lui permettre de rester.


Quel bonheur de découvrir du renouveau dans l’urban fantasy ! Anne Bishop prend le contrepied de ce que l’on peut lire habituellement, propose un univers riche, cohérent, sombre et dangereux. C’est un régal de se promener dans la réserve avec Meg et de faire la connaissance des êtres surnaturels qui la peuplent. Mais, attention, ce cheminement ne se fait pas sans heurts, le lecteur découvre la complexité du background imaginé par l’auteur, celle des relations entre les humains et les Autres, et les affres de la politique inter-espèces. Le personnage de Meg est très attachant, si forte et fragile à la fois, évoluant avec une naïveté rafraîchissante au milieu de créatures plus dangereuses les unes que les autres. Impossible de lâcher Lettres écarlates tant ce roman est différent, envoûtant et bien écrit : ça faisait longtemps que je l’attendais sans le savoir ! Enfin un livre où l’héroïne ne finit pas à poil au bout de vingt pages avec un loup changé en chaton mort d’amour, j’ai envie de dire merci madame Bishop, j’attends la suite avec impatience !

2 commentaires: