mercredi 10 décembre 2014

Resurrectio, Amélie Sarn

Résumé :

À quinze ans, Marie se réveille un jour sans aucun souvenir. Le médecin qui l'accueille dans cette nouvelle existence prétend l'avoir ramenée à la vie alors que tout le monde la croyait perdue, veille sur elle avec affection. Pourtant, Marie est habitée par le sentiment étrange d'être plusieurs personnes et ses souvenirs, aussi confus soient-ils, la ramènent à des histoires ne pouvant avoir été vécues par un seul individu. Qui est-elle en réalité ? D'où vient-elle ? Seul Victor détient les réponses à ces questions.


Avis :

Quand Marie se réveille, reliée à un monitoring, intubée, perfusée, elle arrache tout dans la panique, ne sachant pas ce qu’elle fait là. Pire encore, elle ne sait pas qui elle est, comment elle est arrivée là. Victor, son médecin, lui apprend qu’elle a été victime d’un grave accident. La jeune fille veut bien le croire, vu les cicatrices qu’elle arbore sur sa peau. Peu à peu elle réapprend à vivre et n’a qu’une idée en tête : être une adolescente normale.


Quand Amélie Sarn réinvente Frankenstein, ça donne un roman fantastique mêlé de thriller qui soulève beaucoup de questions éthiques et donne une vision assez juste de l’adolescence. Je pense que chaque lecteur accrochera davantage à un aspect ou un autre ; pour moi c’est le thème de l’acceptation de soi et la volonté d’être « normale » de Marie qui m’a le plus touchée. La jeune fille sort de sa bulle en quête de contact avec des gens de son âge et va se heurter à leur cruauté, car il n’est pas bon d’être différent à cet âge-là. J’avoue avoir eu énormément de peine pour elle, mais aussi beaucoup d’admiration pour son courage, sa détermination. Bien sûr, je n’oublie pas le côté fantastique du roman, avec les visions de la jeune fille, assez troublantes. En revanche, j’ai moins adhéré à l’aspect thriller que j’ai trouvé survolé et assez convenu pour ce genre d’intrigue. La fin est très ouverte, laissant espérer une suite, que je lirais volontiers si elle sortait effectivement.


2 commentaires:

  1. Bon, moins convaincue sur le genre choisi, mais l'histoire semble t'avoir plu :) J'aime bien l'écriture d'Amélie Sarn mais je ne connaissais pas du tout ce livre-ci.

    RépondreSupprimer