jeudi 5 mars 2015

Wild Seasons T1 - Sweet filthy boy, Christina Lauren

Résumé :

Mia Holland et ses deux meilleures amies, fraîchement diplômées, projettent de passer un dernier week-end de folie à Las Vegas avant le début officiel de leur vie d'adulte. Elles sont loin d'imaginer ce que le Strip leur réserve... Après une nuit tumultueuse à s'amuser avec trois étrangers sexys, Mia se réveille et découvre qu'elle a noué un pacte avec ses amies. Ivres, elles ont épousé les beaux garçons qu'elles venaient de rencontrer. Et maintenant, Ansel, le séduisant Français, l'invite à passer l'été à Paris lui promettant des nuits passionnées dans la cité de ses rêves. Leur mariage de convenance les mènera-t-il au grand amour ?


Avis :

Nouvelle série new adult de Christina Lauren (le duo d’auteurs de la saga Beautiful), Wild Seasons débute par un très bon premier tome qui m’a fait me coucher à des heures indues !


Mia et ses deux copines partent donc à Las Vegas après avoir décroché leur diplôme et avant que la jeune fille parte pour Boston et une école de commerce qui l’emballe autant qu’une danse pieds nus sur des tessons de verre. Ah Vegas, ses casinos, ses bars, ses mariages express… Eh bien la combinaison des deux derniers aboutit à un triple mariage des trois copines avec trois gravures de mode rencontrées sur place. Si les deux autres couples font annuler leur union une fois l’alcool cuvé, Mia et Ansel préfèrent d’attendre. Plus inattendu encore, Mia va décider de partir à Paris avec le jeune homme.

Bien, pour épouser Ansel on signe où ? Non, parce que quand même, il faut reconnaître que les auteurs ont fait fort, c’est l’homme idéal (ou presque) ! Mais je m’égare, il n’y pas que lui qui vaut le détour dans ce roman (encore que, il m’aurait peut-être suffi ^^). L’alchimie entre les deux personnages est parfaite et tout l’intérêt du roman va être de voir comment ils s’en sortent dans la « vraie vie ». Pourront-ils dépasser l’insouciance de leur relation née en vacances et l’installer dans la routine et les difficultés du quotidien ? Le lecteur va donc suivre Mia dans cette ville qui lui est inconnue et c’est toujours amusant de voir à quel point les étrangers ont un regard bienveillant sur notre Capitale. Sa relation avec un Ansel à la limite du burn-out est touchante, les efforts qu’ils font donnent envie d’y croire et le couple est très attendrissant, on s’attache à lui et on a envie de le voir réussir à surmonter les épreuves. La narration est fluide et agréable, mis à part les placements de produits lourds (toutes les trois pages) voire super lourds (deux fois en six lignes).
Ce premier tome confirme le talent de Christina Lauren pour créer des histoires qui savent toucher le lecteur et remporter son adhésion, vivement le prochain roman.


2 commentaires:

  1. Woooohooooo ! J'ai tellement hâte de retrouver la plume de ces deux auteurs ! Ton avis déborde de tellement d'enthousiasme que ça me conforte dans mon envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi :)

      Supprimer