lundi 5 octobre 2015

Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l'amour, S. G. Browne

Résumé :

Andy vit en paria depuis sa résurrection spontanée après un accident de voiture. Ce nouveau zombie n'a pour morne horizon que le cellier familial, où il cuve les grands crus de son père, et ses réunions mensuelles aux Morts-Vivants anonymes. Mais lorsqu'un confrère l'initie aux bienfaits régénérateurs de la chair humaine, Andy décide de lutter pour ses droits civiques. Débute alors un voyage improbable qui le mènera de la morgue aux plateaux d'Oprah Winfrey, en passant par des séjours à la SPA reconvertie dans l'accueil de zombies fugueurs. Sombrement drôle, étrangement touchante et plutôt saignante, l'odyssée du premier mort-vivant contestataire de l'Histoire vous fera probablement mourir de rire. Mais auparavant, vous devrez avoir fait connaissance avec tous les amis d'Andy... Une petite merveille d'humour et d'horreur !



Avis :

Andy est mort. Mais ça, c’était avant. Depuis qu’il s’est réveillé juste avant son enterrement, il erre, caché chez ses parents, ou se rend à ses réunions de groupe pour jeunes zombies. Parce que oui, Andy n’est pas seul. Mais ce n’est pas parce que leur existence est admise que les morts-vivants sont intégrés à la société, loin de là. Et Andy est bien décidé à se battre pour que les choses changent !


J’ai bien aimé ce zombie aux allures de boy next door. Dans ce roman, l’auteur a pris le parti de donner une existence légale aux zombies qui cohabitent avec les vivants au lieu de les dévorer. Ce contre-pied à l’idée que nous nous faisons du zombie donne lieu à une réflexion sur la façon dont ils sont traités par les vivants. Pas de droits, humiliés, battus, voire pire, utilisés comme cobayes, le lecteur s’interroge sur les droits du zombie en même temps qu’Andy. Le mort-vivant paraît des plus sympathiques et le lecteur ne peut qu’avoir de l’empathie envers lui. Mais il ne faut pas oublier les premières pages du roman… Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l'amour est un ovni dans son genre, bourré d’humour décapant, plus intelligent qu’on ne peut le penser au départ. Mais, amateurs de zombies, rassurez-vous, l’auteur n’a pas oublié les fondamentaux et on y trouve aussi du gore ! Si vous êtes lassés des apocalypses zombies, n’hésitez pas à vous pencher sur ce livre.




2 commentaires:

  1. J'ai passé un très bon moment avec ce livre :) un peu de fraîcheur dans le paysage zombie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça change tout en gardant quelques repères classiques ^^

      Supprimer