mercredi 21 octobre 2015

Seul sur Mars [Film]



Synopsis :

Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. À 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.


Avis :

Génial ! Je n’avais pas vu un aussi bon film de science-fiction depuis une éternité ! Ayant lu et beaucoup apprécié le roman (vous retrouverez mon avis ici), j’appréhendais un peu la transposition sur grand écran. Eh bien, je suis conquise, le résultat est juste génial (ok, je radote…).

L’intrigue du roman est respectée, mais au-delà, c’est tout l’esprit du livre qui crève l’écran. Ridley Scott propose ici un film qui, s’il est étiqueté blockbuster, est mené avec intelligence et légèreté, loin des films d’action bourrins qui se cachent souvent derrière cette dénomination. S’il est aussi réussi, outre les décors somptueux et la bande-son qui roxxe du poney à paillettes, c’est surtout grâce à la performance de Matt Damon qui incarne un Mark Watney plus vrai que nature, tout à fait conforme à l’image que je m’en faisais lors de ma lecture. Il porte le film sur ses épaules et son interprétation est parfaite. Il était essentiel que Mark Watney soit un personnage qui plaise au public, puisqu’on parle de sa survie, et 2h20 à regarder les déboires spatiaux d’un type dont on se fout, ce serait un peu longuet. Et, en cela, Matt Damon remplit le contrat haut la main. Les autres acteurs ne sont pas en reste, Jessica Chastain est un parfait commandant Lewis, j’ai adoré Chiwetel Ejiofor en coordinateur de mission et, petite satisfaction personnelle, Sean Bean ne meurt pas en cours de route, ça me fait bien plaisir. Le film repose aussi beaucoup sur la tension due aux aléas de la survie sur Mars. Même en ayant lu le livre et donc en connaissant les évènements à venir, j’étais stressée, parfois oppressée. Heureusement, l’optimisme et l’humour omniprésents évitent la sinistrose dans laquelle on pourrait basculer avec ce type de scénario catastrophe. Seul sur Mars est aussi un bel hommage à la science (comme je l’ai dit à mes enfants en sortant, les maths, la chimie et les SVT ça sert, la preuve !) et à la conquête spatiale. D’ailleurs, comme dans le livre, les références scientifiques sont vulgarisées, aucun risque d’être perdu en route.


Pour résumer, ce film est génial (oui, je sais…), foncez dans votre cinéma, même si vous n’êtes pas un fan de SF (ma fille aime la SF autant que les salsifis, c’est pour dire, et elle a pourtant adoré Seul sur Mars), vous allez passer un excellent moment, drôle, émouvant et surtout très divertissant.


2 commentaires:

  1. Pas mal de tenter de développer l'intérêt de tes enfants pour la science tout en les divertissant.

    RépondreSupprimer