mercredi 7 octobre 2015

Sky Doll T1 - La ville jaune, Alessandro Barbucci

Résumé :

Dieu est mort. Son corps gît dans son bureau de l'Heaven Spaceship Wash, un astrolavage parmi tant d'autres sur la planète Papathéa. Mais quel est le lien entre le créateur de l'univers et cette poupée synthétique conçue pour le plaisir des sens, en cavale de planète en planète ? Pourquoi semble-t-elle toujours en proie à une avalanche d'événements désastreux, tels des électrons gravitant autour du noyau d'un atome ? Peut-être que la Papesse sait ou pressent quelque chose. Peut-être ce secret est-il gardé par les mystérieux habitants de la ville blanche. Peut-être, tout simplement, que personne ne sait rien. Sans doute, lorsque la vérité éclatera au grand jour, sera-t-il déjà trop tard. Pour tous.



Avis :

En route pour un peu de science-fiction avec Sky Doll.
Le lecteur fait la connaissance de Noa, une sky doll, l’équivalent futuriste de la bonne vieille poupée gonflable. Noa va s’échapper dans un vaisseau en transit sur sa base, et se révéler être bien plus qu’un objet sexuel hi-tech.
Alors, il faut quand même le dire, l’intrigue est un peu confuse dans ce premier tome. Luttes de pouvoir, religions actuelles et oubliées, le lecteur est jeté dans le grand bain sans brassards et c’est un peu compliqué de retrouver ses petits dans ce très court premier tome, ce qui est très frustrant.
Heureusement, le dessin est absolument fabuleux, lumineux, coloré et vivant, et rien que cela donne envie de tourner les pages.

J’ai hâte de poursuivre ma lecture avec le deuxième opus, pour mieux appréhender tous les aspects de l’histoire et remettre en place les pièces du puzzle.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire