jeudi 29 juin 2017

Sweet Home T1, Tillie Cole

Résumé :

Molly, brillante étudiante d'Oxford, n'a plus grand-chose à espérer de sa vie en Angleterre quand elle s'envole pour l'Alabama. Le dépaysement est total, et elle a tout à apprendre de cette nouvelle vie qui s'offre à elle. Tout est si différent ici - plus lumineux, plus vivant. L'étudiante découvre la passion des Américains pour le football et succombe au charme de Roméo, quaterback au corps d'Apollon, mascotte de l'université. Cette rencontre inattendue entre deux êtres que tout oppose va changer sa vie à jamais. Mais ces Roméo et Juliette de temps modernes parviendront-ils à surmonter les obstacles qui se dressent entre eux ?


Avis :


Roméo + Juliette des temps modernes version new adult, voilà le programme de Sweet Home. Qu’on soit bien d’accord, je n’ai pas aimé ce roman : si l’histoire manque d’originalité et les personnages sont clichés à souhait, ce qui n’est pas bien grave, j’ai vomi la narration truffée de vulgarités qui m’a fait pense à un young adult bas de gamme. Les petites insultes entre amis (appeler sa super copine affectueusement « salope », moi j’ai toujours du mal), les gros bourgeois qui parlent comme des caricatures de racailles (je ne peux pas non plus quand le niveau de langage est aussi cohérent qu’un discours d’alcoolique après trois litres de vodka), tout ça fait vraiment soit trop djeun’s et j’ai passé l’âge, soit vraiment cheap et j’ai passé l’âge aussi. Je suis de moins en moins indulgente vis-à-vis de mes lectures, à défaut d’une originalité rafraîchissante qui m’aurait pourtant bien plu, j’attends à minima un langage et un style corrects, sinon c’est carton rouge. Et là, c’est une sortie du terrain direct. Next.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire