lundi 3 juillet 2017

Kate Daniels T5 - Magic Slays, Ilona Andrews

Résumé :

Kate Daniels has quit the Order of Merciful Aid, but starting her own business isn't easy when the Order starts disparaging her good name. And being the mate of the Beast Lord doesn't bring in the customers, either. So when Atlanta's premier Master of the Dead asks for help with a vampire, Kate jumps at the chance. Unfortunately, this is one case where Kate should have looked before she leapt.


Avis :

Les cartes sont totalement redistribuées au début de ce tome. Kate ne fait plus partie de l’Ordre, vit à la Forteresse car son appartement a été dévasté, est officiellement avec Curran et doit de ce fait imposer son nouveau statut dans les guerres de dominance, alors qu’elle n’est pas encore remise de ses blessures et que le Seigneur des bêtes est toujours dans le coma. Entre ses débuts au sein de la Meute, sa nouvelle carrière d’enquêtrice indépendante et ses déboires familiaux et amicaux, Kate se retrouve à une croisée des chemins et devra, une nouvelle fois, tout assumer et essayer de ne pas y laisser trop de plumes…

Magic Slays est un peu un tome de transition. Kate prend ses marques dans sa nouvelle vie et, de manière générale, tous les acteurs principaux font face à des choix cruciaux. De ce fait, l’intrigue générale avec Roland en toile de fond est au ralenti, ce qui n’est pas gênant de mon point de vue au regard de la qualité de ce tome. Car, pourtant, le roman n’en est pas moins palpitant, bourré de révélations sur le passé de Kate et Voron, son ascendance et ses racines, mais cette fois du côté maternel. L’action n’en est pas moins présente, avec la mythologie des sorcières russes mise en lumière, et la politique prend une grande place dans cet opus, peut-être plus équilibré, qui permet de repartir sur de nouvelles bases. Ilona Andrews joue avec nos nerfs en faisant battre nos petits cœurs un peu plus vite, certains personnages sont en grand danger, d’autres baissent la garde, les auteurs nous permettent de mieux découvrir certains poids lourds de la Meute et leurs failles, ce qui n’est pas sans intérêt, bien au contraire. Comme à chaque fois, je n’ai qu’une envie, me jeter sur la suite, preuve que cette série est plus addictive à chaque tome !

2 commentaires:

  1. C'est fou ce que tu me donnes envies de les relire ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé à force de voir des chroniques tu vas céder ^^

      Supprimer