Accéder au contenu principal

Sélection

High Voltage, Karen Marie Moning

Résumé :
There is no action without consequence. Dani O’Malley was nine years old when the delusional, sadistic Rowena transformed her into a ruthless killer. Years later, Dani is tough and hardened, yet achingly vulnerable and fiercely compassionate, living alone by her own exacting code. Despite the scars on her body, and driven by deeper ones carved into her soul, no one is more committed to protecting Dublin. By day she ensures the safety of those she rescues, by night she hunts evil, dispensing justice swiftly and without mercy, determined to give to those she cares for the peace she has never known.
There is no power without price. When the Faerie Queen used the dangerously powerful Song of Making to heal the world from the damage done by the Hoar Frost King, catastrophic magic seeped deep into the earth, giving rise to horrifying, unforeseen consequences—and now deadly enemies plot in the darkness, preparing to enslave the human race and unleash an ancient reign of Hell on Earth.
Th…

Les mondes de Sam, Keith Stuart


Résumé :

Sam a huit ans, et ce n'est pas un garçon comme les autres. Il est même hors du commun : autiste, c'est comme ça que ça s'appelle. Son père peine à tisser un lien avec lui, et son mariage ne résiste pas à cette épreuve. Alex atterrit donc sur le canapé de son meilleur ami. Alors qu'il renoue avec sa vie de célibataire, et découvre les joies de la garde alternée, son fils se lance dans un nouveau jeu vidéo : Minecraft. Grâce à son imagination, Sam donne naissance à un monde parallèle qu'il peut partager avec son père. Sur les ruines du passé, ils construisent ensemble un avenir radieux.


Avis :

Ce roman a été inspiré par la vraie relation de l’auteur avec son fils via Minecraft, d’où cette authenticité et l’émotion qui transpire de chaque page.

Sam a huit ans et est autiste. Son comportement, difficile et parfois violent, a poussé Alex, son père, à prendre ses distances et à laisser Jody, sa femme, tout gérer. Mais cette dernière est au bout du rouleau, et le couple décide de se séparer un temps, ce qui implique que lorsqu’Alex garde Sam, il est seul avec lui, sans possibilité de se défiler comme avant. C’est là qu’intervient Minecraft, un jeu dans lequel Sam s’épanouit et qui va permettre au père et au fils d’interagir et de jouer ensemble.

Ce livre est une merveille de justesse, que ce soit dans la description des troubles de Sam ou dans les émotions, on ne tombe jamais dans le pathos ni le larmoyant. Ici exit Rain Man, vous pourrez faire tomber toutes les boîtes d’allumettes que vous voudrez devant Sam, il ne jouera pas les singes savants. L’auteur s’applique à passer en revue toute les difficultés qu’impliquent un enfant atteint d’autisme. La scolarisation, les sorties en public ou la fragilisation de la cellule familiale, à bout de souffle. Et puis il y a cette relation père-fils qui se construit, indépendamment des autres difficultés, avec beaucoup d’amour et de tendresse, de celles qui repoussent les limites. J’ai souri, j’ai été émue, touchée par la tendresse qui s’échappe des pages. Et puis j’ai pleuré parce que tout ça c’est parfois trop, trop dur ou trop émouvant, je ne sais pas, mais cette histoire m’a beaucoup touchée.

Je ne saurai que trop vous recommander Les mondes de Sam, un roman qui vous mènera peut-être à porter un regard différent sur ces enfants… différents.


Commentaires