dimanche 28 janvier 2018

In My Mailbox #79

Ce rendez-vous fut initié par plein de gens différents selon ce que je lis sur les blogs participants, et repris en français par Lire ou mourir.

Et voilà le reliquat de mes achats / réceptions du mois de janvier, j’ai été plutôt sage sur la deuxième quinzaine ^^

Fishbach - Un autre que moi

vendredi 26 janvier 2018

Route 666, Roger Zelazny

Résumé :

Hell Tanner est un criminel, un Hell's Angel sans foi ni loi. Il est aussi un conducteur hors pair. Dans un monde dévasté par une guerre atomique, qui n'est plus que ruine et désolation où des rocs tombent du ciel, les chauves-souris ont l'envergure d'un Boeing et les compteurs Geiger sont bloqués dans le rouge, Tanner constitue l'ultime recours à l'épidémie mortelle qui ravage les survivants. A la tête d'un convoi de véhicules blindés, équipés de roquettes et canons et chargés de vaccins, il va devoir traverser le pays de la côte Ouest à la côte Est en empruntant la route 666, la route de l'enfer.

lundi 22 janvier 2018

Avis - Hex, Thomas Olde Heuvelt

Résumé :

Bienvenue à Black Spring, charmante petite ville de la Hudson Valley. Du moins en apparence : Black Spring est hantée par une sorcière, dont les yeux et la bouche sont cousus. Aveugle et réduite au silence, elle rôde dans les rues et entre chez les gens comme bon lui semble, restant parfois au chevet des enfants des nuits entières. Les habitants s’y sont tellement habitués qu’il leur arrive d’oublier sa présence. Ou la menace qu’elle représente. En effet, si la vérité échappe de ses murs, la ville tout entière disparaîtra.
Pour empêcher la malédiction de se propager, les anciens de Black Spring ont utilisé des techniques de pointe pour isoler les lieux. Frustrés par ce confinement permanent, les adolescents locaux décident de braver les règles strictes qu’on leur impose. Ils vont alors plonger leur ville dans un épouvantable cauchemar…

samedi 13 janvier 2018

[Tag] - Les séries

J’ai été taguée par Les Pipelettes sur un sujet que j’affectionne beaucoup : les séries. Un sujet hautement chronophage dans ma vie, même si j’essaye de me contenir…

jeudi 11 janvier 2018

Avis - Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une, Raphaëlle Giordano

Résumé :

- " Vous souffrez probablement d'une forme de routinite aiguë.
- Une quoi ? "
Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps : elle fonce et repart à la conquête de ses rêves...


Avis :

Avec un titre et une couverture pareils, je m’attendais à un petit roman feel good bien sympa, duquel je ressortirais le sourire aux lèvres. Je n’avais absolument pas compris qu’il s’agit en fait d’un bouquin de développement personnel camouflé.
Le développement personnel et moi ça fait deux, je n’aurais clairement pas lu, ni même ouvert ce livre si j’avais su de quoi il retournait. Je n’ai rien contre, mais fondamentalement rien pour non plus et, même sous la forme d’un « roman », je n’y ai pas trouvé mon compte.
À vrai dire, je n’ai pas aimé du tout pour être honnête, que ce soit la plume fade et plate de l’auteur, l’héroïne tout aussi insipide ou le fond qui sent le déjà vu. Raphaëlle Giordano veut nous faire croire que lorsque l’on veut, on peut, et je suis réfractaire à cette simple idée. Le nombre de personnes qui veulent atteindre un but et mettent tout ce qui est en leur pouvoir pour y arriver mais échouent aimeraient sans doute que ce soit si simple dans la vraie vie. Le livre est truffé de lieux communs et concepts à la mode dont on entend parler depuis des années, comme s’il existait un remède miracle pour trouver le bonheur. Autre point, j’ai détesté lire la satisfaction du personnage principal féminin à être courtisée dans la rue plusieurs fois par jour ; vu le contexte ce genre de propos fait tâche, mais l’auteur ne maîtrise pas le timing me direz-vous. Après, soyons positifs, certains conseils sont juste du bon sens et peut-être que certains ont besoin de les relire mais, franchement, vous trouverez les mêmes dans Biba ou Glamour, avec de l’humour en prime.



lundi 1 janvier 2018

Bilan lecture 2017

Pour le traditionnel bilan, cette année j'ai opté pour la simplicité. Je n'ai pas peaufiné autant que j'aurais aimé puisque je m'y suis prise à l'arrache, désolée :P